• chaumierereves

Un accessoire : le gambison

Qu’elle est amère, la réalité, lorsque la première fois, on chausse son armure de plates rutilantes, ou sa belle cotte de mailles graisseuse. Qu’il est désagréable, le contact du métal à même la peau, nous écorchant au moindre de nos mouvements. Qu’elle est grande, la douleur aux épaules, aux dos et aux poignets, lorsque l’on ôte son pesant équipement.


Alors, légitimement, nous nous poserons une question : comment font, dans toutes ces fictions, les fiers guerriers, braves chevaliers et autres soldats pour porter tout ce barda sans en souffrir ?


La réponse se trouve dans un accessoire des plus utiles : le gambison. Quelle que soit l’époque, sous leurs plaques de fer, d’acier ou de bronze, les combattants ont toujours porté une couche de vêtements, plus épaisse, molletonnée ou matelassée afin d’amoindrir leur inconfort. L’expression la plus flagrante, bien visible dans l’Europe occidentale du moyen-âge gothique en est le gambison.



Qu’est ce qu’un gambison ? Sans nous lancer dans des recherches archéologiques et historiques, il s’agit d’une épaisse veste rembourrée, confortable portée sous le reste de votre harnois. Parfois, on l’emploie comme protection seule, pour sa propension à dévier les flèches (qui, nous y reviendrons dans un autre article, ne sont pas aussi létales que dans la majeure partie des séries télévisées).


Le gambison est, comme on le remarque bien plus souvent porté sur des gns typés « médiévaux » que fantasy, son allure nous faisant penser à la guerre de cent ans. Pourtant, qu’il est agréable de ne pas avoir les marques de son armure de cuir bouilli trois jours après le jeu…


Votre gambison, ce sera aussi un ami fidèle lors des hivers : épais, chaud, il empêchera le vent et autres réjouissances neigeuses de vous frigorifier. Rapide à faire sécher, facile à enfiler et à enlever, il deviendra rapidement votre compagnon indispensable en toutes les situations. Mieux : on pourra souvent le trouver aux couleurs de votre faction (sans compter, pour les versions plus tardives, comme les doublets armant, sa facilité pour s’introduire dans les bals huppés tant il sera ajusté à votre silhouette).


Bon marché, il constitue une excellente base de costume à prix abordable, ainsi qu’un oreiller en cas d’oubli.


Les détracteurs de ce comparse de toujours lui reprocheront probablement le fait qu’il fasse très, très légèrement transpirer son utilisateur en été.. et que, si l’on ne le frotte pas au savon en revenant de GN, il sent aussi fort qu’un charnier à ciel ouvert.


Nous ne pouvons que nous insurger face à de telles calembredaines. Non seulement, porter ce ravissant affiquet en plein été vous permet de bénéficier d’un sauna gratuitement, mais d’un plus, le léger fumet qui s’en échappera fera sûrement fuir voleurs et roublards qui tenteraient de vous surprendre, en tenant de vous dérober votre bourse ou votre vie ! Si jamais, par hasard, vous ne savez où délier la votre pour cette indispensable, rendez vous : sur https://www.chaumiere.org/gambisons

Vesperos

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout