Quand-est-ce qu'on mange ?

Le jeu de rôle grandeur nature peut durer jusqu'à plusieurs jours. Si nous avions vu comment y dormir, demeurent los une question primordiale, que le célèbre philosophe Averell Dalton prononçait bien souvent : quand-est-ce qu'on mange ?

Tout d'abord, il faut vérifier ce que votre PAF (participation aux frais) ou votre billet comprend. Ces derniers évoquent parfois un service complet (tous les repas sont compris), seulement certains (comme les petits déjeuneurs), voire aucun. En général, vous devrez ramener vos couverts, votre écuelle et votre coupe. Surtout, et cela est primordiale si jamais l'on vous nourri : prévenez les organisateurs de vos allergies alimentaires et de vos phobies, autant s'éviter un choc anaphylactique en plein milieu de vos vacances !


Que faire donc, si la nourriture ne semble pas incluse ? Les organisateurs, vous pouvez en être sûr, prévoit le plus souvent la mise en place d'une taverne, où vous pourrez vous restaurer pour des tarifs plus que raisonnables. Nous y trouverons souvent des boissons alcoolisées à des prix modiques, là aussi permettant de redécouvrir les saveurs d'antan (comme l'hypocras, le clairet ou l'hydromel). Lorsque la cuisine proposée est elle-même d'inspiration médiévale, préparez vous à être surpris par les saveurs d'il y a plus de six cent ans, mêlant habilement le sucré et le salé (contrairement à beaucoup d'idées reçues, la cuisine se développe de façon subtile au fil, élaborant des mélanges pouvant faire pâlir d'envie nos chefs d'aujourd'hui). Certaines associations se sont même spécialisées sur le fait d'organiser banquets et soupers en GN (La Morsure de l'Hiver, Pierre d'Ame, Les Eternels Cuisiniers), et même des entreprises (L'Okami, La Trollmobile).

Vient alors le cas où l'organisation n'a pas prévu de service de restauration, ou alors celui où vos dernières pièces sont parties dans ce merveilleux doublet que vous rêviez de vous acheter, et il va devenir nécessaire de trouver des façons plus économiques de se sustenter. Tout d'abord, avant de vous rendre en GN, vérifiez quels sont les magasins les plus proches du site où se déroulera votre venture. Trouve t-on une quincaillerie, un supermarché ou une boulangerie dans un rayon de quelques kilomètres ? C'est toujours au pire moment qu'il vous faudra faire un brin de bricole, aller acheter du papier toilette ou du café en poudre.


Si vous ne voulez point trop bourse délier, il existe plusieurs éléments indispensables, qui vous éviteront la fatigue, et vous permettront de manger vite et (presque) bien avant de repartir sauver le monde. Déjà, du pain. De mie, il pourra se garder plusieurs jours, tout comme une boule de campagne enroulée dans un torchon. Après ça... dans les aliments qui peuvent se tenir plus ou moins frais durant plusieurs jours, vous pourrez trouver des conserves de viande (Corned-Beef, jambon en boîte), agrémenté de cornichons. Tentez de trouver un liant (comme un bon vieux ketchup), et voilà des "repas" nomades, économiques et rapides ! Quelques barres de céréales vous aideront lors des coups de barre... vous voilà prêt ! Attention toutefois, ces méthodes sont réservées aux estomacs endurcis... (une partie d'entre nous, par ailleurs, se spécialise dans la consommation de conserve froide... c'est énergétique, rapide et économique, mais pour ce qui est du goût, disons qu'on ne peut pas tout avoir).


Le Ratel Masqué

58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout