Le combat en GN


Composante non négligeable de notre hobby, le combat suit plusieurs méthodes de fonctionnement dans le GN. Si la base reste la sécurité, que des points communs peuvent être trouvés (pas de coup à la tête, pas d'estoc... quoique cela fera aussi l'objet d'un prochain billet), il n'en reste pas moins que beaucoup d'associations ont leur petite idée sur leur manière de mener l'art de la guerre. Tout d'abord, certains GNS ont des "points". Que ces derniers soient de vie ou d'armure, ils représentent un état physique, et sont décomptés au fur et à mesure que les coups sont encaissés. D'autres favorisent le réalisme, ou chaque touche reçue fera perdre l'usage d'un membre... tandis qu'une famille différente comptera uniquement sur le fair-play du joueur, qui évaluera lui-même la gravité de la blessure. Au lieu de voir dans son opposant un adversaire, on pourra aussi en faire un "partenaire", pour des scènes plus chorégraphiées : https://www.youtube.com/watch?v=RxM0MSz3Phs&feature=emb_logo



Au sein même de ces classes, on ne manquera pas de noter des divisions et des intentions particulières. Dans la première, on continuera parfois de combattre comme si de rien n'était jusqu'à ce que le dernier "point" parte en fumée, mais parfois, chaque "point perdu" fera reculer d'un pas, ou obligera, par exemple, chaque combattant à reprendre sa position. Dans la deuxième, le deuxième coup subit sur une partie du corps déjà blessée entraînera une perte de l'affrontement immédiate... si aucune pièce d'armure ne protégeait cet endroit. Enfin, on notera dans la troisième hypothèse, par exemple, qu'un coup d'épée au torse n'aura pas forcément le même impact que celui d'une masse, à la discrétion de la personne en faisant les frais.


Chacune de ces "écoles" (et il en existe bien d'autres) aura son idée sur le déroulement de la mêlée. Elle pourra privilégier des combats plus longs, les protections donnant une grande résistance aux coups, ou les escarmouches meurtrières, ou baisser sa garde un seul instant sera fatal à votre personnage. Une idée de réalisme peut aussi solliciter des idées, mais est également capable de complexifier le sujet bien plus qu'on ne le croit : un coup d'épée sur une armure de plates ne fera pas grand chose d'autre que l'égratigner, alors qu'un bec de corbin aura un tout autre effet, autrement plus dévastateur. La morsure d’une dague devra t-elle vous faire perde l'usage de votre jambe si vous êtes touché au pied, et cela impliquera t-il de boiter le reste du week-end ? Autant de questions qui seront alors soulevées, pour le bonheur des uns, et le malheur des autres... Et VOUS, quel type de combat préférez-vous ?



SERVICES
INFORMATIONS
PRODUITS

Qui sommes nous ?

Contactez nous

Où nous retrouver ?

Mentions Légales

CGV

© 2020 par Private LARP. Créé avec Wix.com

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle